Google : Des comptes Gmail de hauts fonctionnaires américains et asiatiques piratés

Par Vincent Ballut - @Kaayru

Passionné de Google et de toute l'actu du Web en général, j'ai créé ce site en 2008 pour traduire les nombreux articles que Google publie sur ses divers blogs officiels.

1 réponse

  1. cabaille dit :

    M. Mauro Israel, expert réputé en sécurité informatique a indiqué que la plupart des piratages proviennent de l’utilisation abusive d’un crédentiel (login – password) d’un utilisateur. La connaissance d’un tel crédentiel permet notamment l’usurpation d’identité électronique (notamment avec les emails) avec toutes les conséquences en termes de potentiel de fraude.

La technologie de l’ADN du Numérique résout parfaitement ce problème grâce à  l’utilisation d’un élément physique (token) que l’utilisateur possède, comme son ordinateur, une clef USB ou bien un smartphone.
     
    Cette manière de s’authentifier –considérée comme authentification forte à deux facteurs : ce que l’on connait et ce que l’on possède – remplace avantageusement les mots de passe, en ce sens que le pirate ne pourra plus usurper l’identité de l’utilisateur par sa seule connaissance du mot de passe de la « cible ».  

 
Il existe de multiples technologies d’authentification forte à base de token , mais elles ont toutes le défaut du prix de revient et de l’aspect propriétaire de la solution, puisque c’est au fournisseur de site web d’expédier son token à chaque utilisateur…
     
    La technologie de l’ADN du Numérique est de ce point de vue extrêmement attrayante parce qu’elle utilise un token que possède déjà l’utilisateur et avec lequel il est familier et en lequel il a confiance.
 

Je pense en synthèse que l’ADN du Numérique a le potentiel pour devenir l’un des plus grands succès d’Internet parce qu’il résout un problème universel : celui de la sécurité du contrôle des accès.