Acquisitions : Google rachète Motorola Mobility pour dynamiser sa plateforme Android

Cet Article est la traduction d'une annonce officielle publiée par Google.

Depuis son lancement en novembre 2007, Android a non seulement grandement accru la diversité des produits disponibles pour les consommateurs, mais a également amélioré l’expérience mobile dans son ensemble pour les utilisateurs. Aujourd’hui, plus de 150 millions d’appareils Android ont été activés dans le monde (550 000 par jour), à travers un réseau de 39 constructeurs et 231 opérateurs dans 123 pays. Du fait de ce succès phénoménal, nous sommes constamment à la recherche de nouveaux moyens de dynamiser encore davantage l’écosystème Android. C’est pourquoi je suis heureux d’annoncer aujourd’hui l’acquisition de Motorola par Google.

Motorola a une histoire de plus de 80 ans d’innovation dans les technologies de communication et les produits associés, ainsi que dans le développement de propriété intellectuelle, qui ont aidé à mener l’incroyable révolution qu’a connue l’industrie du mobile. Parmi ses nombreuses contributions, Motorola a notamment introduit le tout premier téléphone portable au monde dans les années 30, et le StarTAC, le plus petit et le plus fin téléphone lancé pour son époque. En 2007, Motorola a été un membre fondateur de l’Open Handset Alliance, le groupe à l’origine d’Android, la première plateforme réellement ouverte et complète pour les appareils portables. J’ai adoré tous mes téléphones Motorola depuis le StarTac jusqu’aux actuels Droids.

En 2008, Motorola a tout misé sur Android en le choisissant pour équiper tous ses téléphones. Ce fut une décision judicieuse, et nous sommes ravis du succès qu’ils ont rencontré jusqu’à présent. Nous pensons que leurs opérations mobiles sont sur la pente ascendante et connaîtront une croissance explosive.

Motorola est également un leader sur le marché des appareils domestiques et des solutions vidéos. Avec la transition Internet, nous sommes ravis de collaborer avec nos partenaires, dont Motorola, pour les aider à innover dans ce secteur.

La confiance totale de Motorola pour Android est l’une des nombreuses raisons pour lesquelles nos deux entreprises sont naturellement proches. Ensembles, nous créerons de nouvelles expériences pour les utilisateurs afin de donner une nouvelle dynamique à l’écosystème Android dans son ensemble, au bénéfice des consommateurs, de nos partenaires, et des développeurs.

Cette acquisition ne changera en rien notre volonté de faire d’Android une plateforme libre et ouverte. Motorola restera un simple détenteur de la licence Android, et Android restera gratuit. Motorola restera une entité indépendante. De nombreux constructeurs ont contribué au succès d’Android, et nous sommes impatients de continuer notre collaboration avec eux.

Nous avons récemment expliqué comment des entreprises comme Microsoft et Apple s’associent pour lancer des attaques anti-compétitives contre Android. Le département américain de la Justice a du intervenir dans un rachat de brevets pour « protéger la compétition et l’innovation dans la communauté Open Source » et enquête actuellement sur les conséquences de l’acquisition des brevets Nortel. Notre acquisition de Motorola relancera la compétition en venant compléter le porte-feuille de brevets de Google, ce qui nous permettra de mieux protégrer Android des attaques de Microsoft, Apple, et d’autres entreprises.

L’association de Google et de Motorola dynamisera d’une part la plateforme Android, et améliorera d’autre part la compétition, l’innovation, le choix, et l’expérience utilisateur. Je crois sincèrement que cette acquisition créera énormément de valeur pour les actionnaires.

Je suis impatient d’accueillir les employés de Motorola dans la grande famille Google.

Posté dans sa version originale en anglais par Larry Page, PDG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>