Gmail : La vie est plus belle dans les nuages

Par Vincent Ballut - @Kaayru

Passionné de Google et de toute l'actu du Web en général, j'ai créé ce site en 2008 pour traduire les nombreux articles que Google publie sur ses divers blogs officiels.

You may also like...

4 Responses

  1. bmoinet dit :

    gérer une quantité importANTe de trafic

  2. Steeve BOIS dit :

    Affirmer que dans tous les cas, un octet consomme moins dans le cloud qu’ailleurs est particulièrement cavalier
    Vous devriez lire les commentaires de personnes plus alerte sur le sujet et extérieur à Google, qui pointent du doigt le manque de sérieux de cette étude : http://www.greenit.fr/article/acteurs/gmail-emet-80-fois-moins-de-co2-qu-une-messagerie-interne-3942

  3. Paganel dit :

    1. Bizarre, cette façon de parler de ” 0.0002 KWh” pour 200 mWh. C’est pour être plus obscur ?
    2. La quantité de réseau routeurs, passerelles et répéteurs mobilisée par l’usage du cloud n’est pas exactement formée de dispositifs passifs non plus. En courrier local, tout cela est mobilisé le temps d’envoyer une fois chaque message et rien d’autre. En cloud, c’est chaque fois qu’on le consulte.