Politique : Une nouvelle approche de la Chine : suite

Par florentM - @florentM

Ingénieur étude et développement News Addict

You may also like...

3 Responses

  1. nicole knapen dit :

    14 janvier 2010 à 15 h 16 min
    Problèmes politiques : La nouvelle approche de Google par rapport à la chine. Régulièrement Google doit faire face à des cyber-attaques ciblant leurs infrastructures internes en provenance de Chine, ayant pour but le vol de propriétés intellectuelles appartenant à Google . Google s’est lancé dans une enquête et il s’est avéré que d’autres grandes entreprises ont été touchées par ces manœuvres frauduleuses, des entreprises des secteurs de technologie média, Internet, des secteurs de la finance, le secteur scientifique a également été pris pour cible . Les secteurs touchés ont dès lors été prévenu par Google, qui a été le premier à subir ces manœuvres dont le but premier était d’accéder aux comptes Gmail d’activistes des Droits de l’Homme chinois. Comme il n’y a pas de hasard, ces attaques ne se sont perpétrées que sur les comptes Gmail basés aux Etats-Unis, en Chine et également en Europe, tous défenseurs des Droits de l’Homme, mais il s’avère que ces attaques n’ont pas été fructueuses, les comptes n’ayant pas été compromis….Suite à ces actes visant à récolter des informations, Google les a utilisées pour améliorer les infrastructures afin de garantir une plus grande sécurité pour Google et ses utilisateurs. Google propose, en terme de préventions, aux internautes de déployer des programmes anti-virus ainsi que des programmes de détection de malware (voir l’article plus haut) . Il est conseillé de lire l’article concernant les recommandations de Google à l’attention des internautes désireux d’avoir davantage de détails..Le projet de Google, à cause des implications en termes des Droits de l’Homme, est de partager avec le grand public, toutes les informations concernant ces attaques parce qu’elles se réfèrent directement à un débat mondial sur la liberté d’expression. Google fait remarquer aussi » que dans les deux dernières décennies, les programmes de réformes économiques chinois et les entrepreneurs de ce pays, ont permis à des centaines de milliers de chinois de sortir de la pauvreté » . J’écris cette phrase en guillemets, puisque je l’ai textuellement recopiée…Google rajoute que cette grande nation est au cœur de grands projets économiques : concernant cette constatation, mon avis personnel est légèrement mitigé ; il est désolant de se rendre compte que des enfants participent à ce développement économique mondial ! Nombreux sont les enfants chinois obligés à travailler dans des usines, à fabriquer des chaussures Adidas, et, combien d’heures par jour doivent-ils prester pour améliorer le développement économique du pays qui les a vus naître ?…Ces enfants ne sont rien d’autre que des enfants esclaves, car soumis et sans autres choix possibles que celui d’être exploité ! Si vous regardez les étiquettes lors de vos achats, pas de doute, c’est un enfant qui aura fabriqué vos baskets, ou tout autre article « made in China » !C’est mon avis et il n’appartient qu’à moi….Nous connaissons tous les tensions qui subsistent en Chine, et, que la Chine engendre …La Chine est le second pays à être le plus grand pollueur au monde, après les Etats-Unis, vous aurez retenu qu’à Copenhague, ils ont refusé de réduire leur niveau d’émissions de gaz à effet de serre …C’est une chose d’évoquer le progrès économique de la Chine, mais s’en est une autre de baisser les yeux sur les pratiques internes qui s’y déroulent, avec comme prétexte une main d’œuvre payée au rabais !…Vous enverriez votre enfant travailler en Chine chez Adidas ? Peut-être qu’il reviendra en parlant l’anglais !! Ici encore ne figure que mon opinion personnelle par rapport à ce pays, et ses diverses pratiques relevant avant tout de l’ordre politique : la répression sanglante de l’intervention de l’armée au printemps 89 place Tian’ Anmen due aux manifestations d’étudiants réclamant la libéralisation du régime, c’était à Pékin…. Je reviens sur l’article de Google, qui conclu devoir revoir la faisabilité de leurs opérations en Chine, étant un fait établi d’avoir encore limité la liberté d’expression sur la toile par les autorités chinoises …. Google entend bien discuter durant les prochaines semaines avec les autorités chinoises, et de proposer un moteur de recherche non filtrer, dans le cadre de la loi « si cela est possible », mais, il s’avère que Google n’est plus, désormais prêt à censurer ses résultats sur Google.cn. Il faut envisager, on n’en doute pas, que cela pourrait amener à fermer Google.cn et potentiellement, leurs bureaux en Chine, ces décisions furent prises par les cadres du plus grand moteur de recherche, il s’entend aux Etats-Unis. A lire absolument donc cet article et bien évidemment à suivre. …Cet article, je l’ai écris le 14 janvier, il semblerait, en le comparant à la situation actuelle que, concrètement, rien n’a vraiment changé, Google n’a de cesse de trouver comment tenir leurs promesses de ne plus censurer les recherches sur Google.cn tant la complexité est latente . Rien n’a été résolu tout au long de leurs consultations avec le gouvernement Chinois, qui est resté sur ses positions, arguant sans cesse l’auto-censure comme une obligation non négociable…