Google Chrome : Chromium, Google Chrome, et Google

Source : Chromium Blog

Un certain nombre de personnes nous ont questionné sur les relations entre Google Chrome, Chromium, et Google, tout particulièrement en ce qui concerne les données envoyées à Google ou aux autres fournisseurs. Ce billet est destiné à répondre à cette question, et comme vous le constaterez, presque toutes ces communications peuvent désactivées dans les options du produit. Avant de nous plonger dans le cœur du sujet, définissons quelques termes. Chromium est le nom donné au projet Open Source correspondant au navigateur que nous développons sur www.chromium.org. N’importe qui peut compiler ce code source pour obtenir un navigateur totalement fonctionnel. Google utilise ce code source, et y appose son nom et son logo, un système de mise à jour nommé GoogleUpdate, un RLZ (que nous décrirons ultérieurement), pour enfin l’appeler Google Chrome. Par conséquent, tout ce qui s’applique à Chromium s’applique également à Google Chrome, alors que certaines caractéristiques s’appliquent à Google Chrome, mais pas à Chromium (comme le système de mise à jour).

Communication entre Chromium (et Google Chrome) et les fournisseurs

Suggestion de recherche : si vous tapez quelques lettres dans la barre d’adresse, Google Chrome enverra ces lettres à votre moteur de recherche afin que celui-ci puisse vous retourner une liste de suggestions. Ces suggestions apparaîtront dans le menu déroulant sous la barre d’adresse. Les lettres que vous saisissez ne sont transmises que si votre moteur de recherche par défaut propose un service de suggestions. Pour cet exemple, supposons que vous utilisiez Google, et que vous habitiez en France. Si vous avez tapé « présid » et que vous faites une pause, vous obtiendrez des suggestions comme « Recherche Google pour Président », « Recherche Google pour Président de la république », ainsi qu’un site web (le site officiel de l’Elysée http://www.elysee.fr/accueil/). Votre moteur de recherche pourrait garder ces requêtes en mémoire. Dans le cas de Google, nous enregistrons 2% de ces suggestions de recherche, et rendons cet historique anonyme après un délais de 24 heures comme nous le décrivions dans un précédent billet.

Si vous acceptez une des requêtes proposées, cette requête sera envoyée à votre moteur de recherche afin d’afficher les résultats. Si vous choisissez d’accepter un site web proposé, celui-ci n’est pas communiqué à votre moteur de recherche, sauf si vous avez activé la collecte de statistiques. Dans ce cas, Google peut collecter les suggestions que vous avez accepté ainsi que les lettres que vous avez tapé afin d’améliorer le service de suggestion. Dépendant de votre pays, et de votre moteur de recherche, les suggestions seront différentes.

Si vous ne voulez pas que ces données soient envoyées à votre moteur de recherche, un certain nombre d’options sont à votre disposition. La première est d’utiliser le mode de navigation privée, dans lequel le service de suggestion est automatiquement désactivé. Vous obtiendrez toujours des suggestions provenant de votre historique de navigation, mais aucune requête ne sera envoyé à votre moteur de recherche. Vous pouvez également désactiver les suggestions de façon définitive. Enfin, vous pouvez changer de moteur de recherche. Si votre nouveau moteur de recherche prend en charge les suggestions (comme Yahoo!), vos requêtes lui seront transmises, et vice versa.

Navigation sécurisée : La navigation sacurisée est une fonctionnalité conçue pour protéger les internautes du pishing (hameçonnage) et des malwares (logiciels malveillants). Toutes les 30 minutes, une liste des sites web suspects est téléchargée depuis Google et stockée sur votre machine. Pendant que vous naviguez, les adresses web sont vérifiées par rapport à cette liste. Si un site est présent dans la liste, une requête est transmise à Google afin d’obtenir plus d’informations. Nous n’envoyons pas une requête pour chaque site que vous visitez, et nous ne transmettons jamais une adresse complète à Google. Vous trouverez davantage d’informations sur cette fonctionnalité dans le Centre d’aide Google Chrome. Cette fonction peut également être désactivée, bien que cela ne soit pas recommandé – vous ne serez plus averti en cas de site web suspect, ou dans le cas où un site essaye de télécharger un malware sur votre ordinateur.

Suggestions suite à une erreur de navigation : Par défaut, Chromium (et Google Chrome) propose un message d’erreur amélioré lorsque vous tombez sur des sites web non accessibles. ces messages d’erreur génèrent de façon automatique des suggestions de pages web ayant une adresse proche de celle que vous avez entré. Pour cela, nous envoyons l’adresse à Google afin d’obtenir des adresses alternatives. Cette fonction peut être désactivée dans le menu des options.

Domaines Google : Peu après l’installation, Chromium (et Google Chrome) envoie une requête à Google afin de déterminer quelle version de Google utiliser (google.com, google.fr, google.de, google.co.uk, etc). C’est une étape importante puisqu’envoyer vos requêtes à la version de Google correspondant à votre pays vous assure davantage de pertinence dans les résultats. Par exemple, rechercher « Football » sur google.fr vous affiche des résultats en relation avec le football européen, alors qu’une requête sur google.com vous affichera des résultats en rapporta avec le football américain. Actuellement (dans la version 0.2.149 de Google Chrome), cette requête est envoyée quelque soit votre moteur de recherche par défaut. C’est une erreur de notre part, et cette information n’est jamais utilisée pour traquer nos utilisateurs. Dans Google Chrome version 0.3, cette requête ne sera envoyée que si votre moteur de recherche par défaut est Google. Cette modification est dors et déjà présente dans le code source de Chromium.

Communications entre Google Chrome (pas Chromium) et les services

Statistiques d’utilisation et rapports de plantage : Cette option est pré-installée, et désactivée par défaut. Les utilisateurs peuvent décider d’envoyer à Google leur statistiques de navigation ainsi que leurs rapports d’erreur. Ceci inclue les statistiques d’utilisation des fonctionnalités de Google Chrome, comme le fait d’accepter une requête suggérée ou un site web dans la barre d’adresse. Google Chrome ne transmet aucune autre sorte d’information personnelle, comme le nom, l’adresse email, ou le compte Google. Cette option peut être activée ou desactivée à tout moment.

Google Update : Lorsque vous installez Google Chrome, vous installez également GoogleUpdate. GoogleUpdate s’assure que votre version de Google Chrome est à jour, afin que votre logiciel soit automatiquement mis à jour lorsque de nouvelles versions sont disponibles. Ceci est particulièrement important puisque le programme télécharge de cette façon les dernièrs correctifs de sécurité que Google publie. Lors des mises à jour, deux ID uniques et aléatoirement générées sont envoyées, avec certaines informations comme le numéro de version, la langue, le système d’exploitation, et d’autres détails de mise à jour ou d’installation. Ces informations nous aident à savoir combien de personnes utilisent Google Chrome, et ne sont en aucun cas identifiables. Vous trouverez plus de détails sur le Centre d’aide Google Chrome. GoogleUpdate ne peut pas être désactivé, et est automatiquement supprimé si aucun produit de Google ne subsiste sur l’ordinateur. L’équipe de GoogleUpdate travaille sur une fonctionnalité permettant de supprimer GoogleUpdate immédiatement après avoir désinstallé la dernière application l’utilisant.

RLZ : Lorsque vous effectuez une recherche Google depuis la barre d’adresse de Google Chrome, un paramètre « RLZ » est inclu dans l’adresse. Ce paramètre est également transmis sur un délais de plusieurs jours lorsque Google Chrome a été utilisé ou lors d’évènements importants comme l’installation du logiciel. RLZ contient certaines données cryptées, comme le site où vous l’avez téléchargé. Ce paramètre ne permet pas de vous identifier, et n’est pas utilisé pour la publicité ciblée. Ces informations sont utilisées pour comprendre l’efficacité de différents mécanismes de distribution (directement depuis Google, ou via d’autres sites web). Encore une fois, plus d’informations sont disponibles sur le Centre d’aide. Cette fonction ne peut pas être désactivée si votre moteur de recherche par défaut est Google. Si ce n’est pas le cas, les recherches que vous effectuez seront transmises à votre moteur par défaut, et ne contiendront pas ce paramètre RLZ.

Respect de la vie privée

En plus de vous expliquer quelle relations existent entre Google Chrome et les divers services, nous souhaitions annoncer que nous sommes en train de mettre à jour la politique de respect de la vie privée pour Google Chrome, qui reflètera une modification que nous avons apporté au navigateur.

Depuis le lancement de Google Chrome, nous avons modifié l’historique de navigation afin qu’il ne contiennent plus les sites commençant par « https ». Cependant, des images miniature de ces sites seront quant même prises pour votre usage personnel, comme sur la page « nouvel onglet ». La nouvelle version des conditions d’utilisation reflète ce changement. Comme c’était le cas jusqu’à présent, votre historique de navigation reste sur votre ordinateur et n’est pas envoyé à Google. N’oubliez pas que vous pouvez supprimer n’importe quelle partie de votre historique, et que le mode navigation privée ne sauvegarde absolument rien de votre navigation.

Nous espérons que ces explications vous auront permis de mieux comprendre le fonctionnement de Google Chrome. Pour plus d’informations, une vidéo est à votre disposition sur la chaîne YouTube Google Privacy.


2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>