Android : Google sur Android

Source : Official Google Mobile Blog & Official Google Blog

Chez Google, nous avons pour habitude de développer des produits que nous aimons utiliser par la suite. Nous sommes par exemple d’avides utilisateurs de Google Recherche, Gmail, Maps, et plusieurs autres. Pour ceux d’entre nous étant portés sur le mobile, c’est plus délicat. Tous les produits ne fonctionnent pas de la même manière sur tous les appareils, et bien que nous essayions d’optimiser pour chaque plate-forme, nous sommes souvent confrontés à de réels défis. Pour ma part, j’avais pour habitude de toujours avoir trois appareils sur moi. J’adore mon iPhone pour son puissant navigateur et son lecteur multimédia. J’utilise pour Blackberry pour Gmail et Agenda (et parfois pour le casse-brique), et un Nokia N-Series pour son appareil photo et son application YouTube.

Le premier téléphone équipé d’Android, annoncé aujourd’hui par T-Mobile, est livré « avec Google ». Les applications Google sont pré-installées sur l’appareil : Recherche, Maps, Gmail avec les Contacts, Google Talk, et YouTube. Voilà pour moi ses points forts :

  • Facile à utiliser. Cela n’a jamais été aussi simple d’utiliser Google depuis votre téléphone. Avec une seule connexion, vous pouvez accéder à votre compte Google et à tous vos produits Google favoris. Pas de paramétrage compliqué, votre connexion n’expire jamais, et tout fonctionne parfaitement. Si vous n’avez pas encore de compte Google, vous pouvez en créer un depuis votre téléphone et commencer à l’utiliser dans la minute.
  • Totalement synchronisé. Vos emails, vos contacts, votre agenda, vos discussions Google Talk, tout est synchronisé avec Gmail et Agenda sur le web. Les nouveaux évènements apparaissent en temps réel sur votre téléphone et tout changement est immédiatement répercuté sur la version web. Si par malheur vous perdez ou cassez votre téléphone, vos données ne sont jamais perdues.
  • Conçu pour la collaboration. La recherche est maintenant disponible en tant que fonctionnalité dans la plupart des applications, même celles n’étant pas développées par Google comme le lecteur multimédia. Pendant que vous écoutez une musique — un morceau de Depeche Mode par exemple — appuyez longtemps sur le nom de l’artiste. Vous verrez alors un menu apparaître vous proposant de rechercher dans Google ou Wikipedia, ou encore dans YouTube pour trouver le clip. L’application Contacts vous renseigne sur le statut GTalk de vos amis, sa position sur une carte, et vous permet de communiquer avec lui via Gmail ou Gtalk. Bien entendu, vous pouvez aussi l’appeler ou lui envoyer un message.

Jetez un œil à cette vidéo pour voir ces fonctionnalités en action :

Version sous-titrée : http://www.dailymotion.com/Kaayru/video/x6uuno_presentation-du-g1-android

Les applications Google sur Android tirent un maximum de bénéfices des fonctionnalités de la plate-forme Android. Gmail est construit sur des « WebViews embarquées« , la synchronisation utilise les capacités polyvalentes de la plate-forme, et l’intégration entre les applications bénéficie de l’application Android Framework.

La petite histoire d’Android :

Il y a moins d’un an, le 5 novembre précisément, l’Open Handset Alliance, un groupe constitué de plus de 30 entreprises dans le milieu de la technologie et du mobile, annonçait le projet de créer une plate-forme entièrement mobile qui faciliterait le développement d’applications sophistiquées, et donnerait aux utilisateurs le meilleur de ce que le web a à offrir.

Les développeurs sont les réels acteurs de l’innovation sur le web, et également sur mobile. C’est pourquoi, tout au long de l’année dernière, nous avons lancé plusieurs versions du Kit de développement (SDK) et avons collaboré avec quantité de développeurs à travers le monde pour le perfectionner. Tout ceci a permis le lancement d’Android 1.0 SDK R1. Grâce à cet SDK, les développeurs ont un accès sans précédent aux capacités matérielles et logicielles de l’appareil, leur permettant d’innover librement. Plus de 1700 applications ont été ainsi développées durant le Défis Android Developer.

Mais l’histoire d’Android ne s’arrête pas là. Non seulement les applications ont libre accès aux fonctions du téléphone, mais la plate-forme elle-même est libre. L’Open Handset Alliance a annoncé ses intention de rendre Open Source l’intégralité de la plate-forme Android avant la fin de l’année. Comme les autres membres de l’alliance, nous espérons qu’Android contribuera significativement à améliorer le secteur du téléphone portable : les développeurs, les fournisseurs d’accès sans fil, les ingénieurs, etc. Quiconque pourra adopter et adapter la technologie à son goût. Ce faisant, nous espérons voir naître des téléphones de meilleure qualité, plus puissants, et proposant un riche catalogue d’applications web.

Ici débute une nouvelle série de billet, nommée « Google sur Android ». Dans les deux prochaines semaine, nous explorerons plus en profondeur chaque application disponible sur Android, et à la fin de la série, je vous dirai si j’ai décidé de changer de téléphone, ou de changer de pantalon pour pouvoir transporter quatre téléphones au lieu de trois.

7 Commentaires

  1. alors dites moi pourquoi cela fais 10 jours que j’essaie de synchroniser mon agenda sur mon sony xperia 10 ?

    les mail fonctionent les contacts une fois oui eun fois non je suis trés déçu moi qui penssais enterrer l’iphone j’en reviens ou alors aider moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>